LE MAIL AGROALIMENTAIRE n°178 – novembre 2017

Etiquetage nutritionnel
De toutes les couleurs…
   Nutri-Score : mode d’emploi

- Ça y est, le système des feux est passé ! L’arrêté recommandant le dispositif d'étiquetage nutritionnel Nutri-Score a été signé le 31 octobre, après que la Commission européenne en a autorisé l’expérimentation. Si certains distributeurs (Auchan, Intermarché, Leclerc) et industriels (Fleury Michon, Mc Cain, Danone) ont déjà choisi de l’adopter, d’autres défendent un autre système, dont NutriCouleurs défendu par Coca-Cola, Nestlé, Mars, Mondelez, PepsiCo et Unilever. Comme il s’agit de systèmes facultatifs, l’arbitrage se fera sans doute ultérieurement au niveau européen... Que le meilleur gagne !

- Concrètement, Nutri-Score est une marque collective déposée par la Santé publique, avec un règlement d’usage et une charte graphique, à consulter sur : http://santepubliquefrance.fr/Sante-publique-France/Nutri-Score.
Pour l’utiliser, il faut s’enregistrer sur :
https://tps.apientreprise.fr/commencer/enregistrement_nutri-score.

- Schématiquement, l’étiquetage devra figurer sur la face visible de l’emballage (sur son tiers inférieur très précisément), reprenant une échelle de cinq couleurs (du vert foncé au orange foncé) associées à des lettres (de A à E). Il sera déterminé suivant le score nutritionnel élaboré par une équipe d’Oxford pour la Food Standard Agency britannique, prenant en compte - pour 100 grammes de produits - des nutriments dont la consommation excessive nuit à la santé (sel, sucre, acides gras saturés…) et des nutriments « positifs » (protéines, fibres, fruits et légumes, légumineuses…).

* A noter que le dispositif n’est pas jugé adapté pour les aliments infantiles (0 à 3 ans). Il n’est pas non plus destiné à des produits bruts ou ne comprenant qu’une seule catégorie d’ingrédient (fruits et légumes frais, viande crue, miel, eaux…). En outre, les conditionnements dont la face la plus grande est d’une surface inférieure à 25 centimètres carrés ne sont pas concernés.
_____

Distribution

- PARTS DE MARCHÉ : Grâce aux dépenses de rentrée sans doute, les achats des ménages ont repris de 0,8% sur la P10 (4 septembre au 1er octobre) selon Kantar Worldpanel. Leclerc est le grand gagnant de la période, avec un gain de 0,7 point de parts de marché, devant Système U (+0,3), Intermarché et Lidl (+0,2 chacun) ainsi que Géant (+0,1). Le circuit Internet reste en progression de 0,4 point et sa part de marché atteint 6,3%, sept millions de foyers y ayant eu recours pour les PGC, en lui consacrant 22% de leurs dépenses.

- LECLERC : Leclerc a lancé en grandes pompes son observatoire des nouvelles consommations élaboré avec Ipsos. « A revenus équivalents, à choix de vie concordants, il n’y a plus de consommation identique » en ressort-il, avec une nouvelle typologie de consommateurs devant refléter de nouveaux arbitrages plus liés aux choix personnels : les Prétendants, les Assiégés, les Mécènes, les Changeurs et les Créactifs.
* Signe de la montée en gamme qui semble en découler, le Leclerc Harnoncourt s’est doté d’un nouveau parcours client, mettant notamment en place des corners au sein de l’hyper : italien, boulangerie traditionnelle, etc. En outre, le magasin développe le cross-merchandising, plaçant un produit hors de son rayon d’origine près d’un produit complémentaire. Enfin, il innove dans le marketing olfactif en plaçant à ses deux portes d’entrée des diffuseurs de fragances avec ScentAir qui va en déployer dans d’autres magasins du groupement.

- LIDL : Après l’émission Cash Investigation, Lidl France a annoncé qu’elle allait porter plainte contre X pour transmission de documents confidentiels. La bonne manière de répondre à l’accusation de mauvaises conditions de travail dans ses magasins ou entrepôts ?
* L’enseigne se dote par ailleurs d’une nouvelle plate-forme logistique, avec un entrepôt de 25000 mètres carrés, pour se développer dans le Sud-Ouest. 50 millions d’euros vont être investis à Baziège, en Haute-Garonne, d’ici à un an.

- CASINO : La branche retail du groupe a connu une croissance de 0,6% au troisième trimestre, dont Monoprix, +4%, et Géant, +0,8%. Les autres enseignes sont en revanche légèrement en recul.

- Carrefour met désormais Pikit à disposition des clients d’Ooshop. Ils peuvent ainsi scanner depuis chez eux les produits qu’ils veulent renouveler, pouvant accéder à plus de choix, paramétrer un rappel automatique ou bénéficier d’une fonction vocale. La scanette est à acheter pour 29,90 euros.

- Nicolas souhaite se développer en franchise qui représente, pour l’heure, seulement 14 points de vente sur 510.

- La Fédération des entreprises de boulangerie milite pour que les boulangeries et les dépôts de pain ne soient plus contraints de fermer une fois par semaine.

- InVivo Retail (Gamm Vert, Delbard) négocie un rapprochement avec Jardiland. Pour information, les produits alimentaires peuvent désormais représenter jusqu’à 10% du chiffre d’affaires d’une jardinerie selon InVivo.

OUVERTURES
- Le Simply Market de Villepinte a rouvert ses portes sous l’enseigne Auchan Supermarché dont il devient le 60ème représentant.
- Auchan Retail France a également inauguré le « plus grand Click and Collect de France » à Saint-Etienne : 250 casiers bi-températures pour récupérer les courses commandées sur auchandrive.fr.
- Nespresso, dans le quartier du Marais à Paris. Seconde version d’un nouveau concept inauguré à Cannes. La marque de Nestlé entend doubler son parc en trois ans, pour atteindre les 70 points de vente en trois ans. Internet représente les deux tiers de son chiffre d’affaires, mais la présence physique de l’enseigne dans une ville y doublerait sa pénétration.
En image
- Les comptoirs de la bio à Pau.
- Day by day, à Antony.
- Les Hameaux bio (5ème) à Nantes.
- Réauté Chocolat à Quetigny, près de Dijon, et Hazebrouck.
- Laiterie Gibert, premier magasin en franchise à Paris 9ème.

OFFRE
- La gamme Chaque Jour de la Marque Repère de Leclerc poursuit ses déclinaisons dans le réduit en lactose (lait, spécialités laitières, fromages ou beurre) ou le sans gluten (frais ou épicerie).
- Bio Village, signature bio de la Marque Repère, s’étend désormais à l’épicerie en vrac.
- Auchan Retail France et Innovafeed lancent une filière piscicole responsable pour favoriser l’alimentation en farine protéinée à base d’insectes dans l’aquaculture.
- Après un test encourageant semble-t-il, Intemarché étend sa gamme Détox avec des boissons, des yaourts, des crèmes desserts ou des mueslis. A venir des produits Détox réduits en sel et en matières grasses.
- Monoprix lance une nouvelle gamme « food to go » avec l’aide de Brandimage.
En image
- Biocoop lance un jambon blanc bio sans sel nitrité sous sa marque Ensemble.
_____


Restauration

- Une prime à la conversion bio pour la restauration collective ?
Les Etats Généraux de l’Alimentation ont finalement peu évoqué la restauration collective, si ce n’est de rappeler l’objectif de 50% de produits bio ou locaux à l’horizon 2022. Restau’Co, outre une évolution des procédures d’achat des marchés publiques, préconise la création d’une prime de conversion pour la restauration collective bio.

- La pizza concurrencée
Selon Gira Conseil, le marché de la pizza a reculé de 9% en France en 2017 en volume, grande distribution comprise qui représente 25% de l’ensemble (745 millions d’unités). En restauration commerciale, « la pizza est rattrapée par de nombreux autres produits tout aussi attractifs comme le sandwich mais également le burger », note Bernard Boutboul.

- La Boucherie a reçu le prix de la meilleure chaîne de restauration 2017, devant Buffalo Grill, Courtepaille, Flunch ou La Pataterie.

- Buffalo Grill est repris par le fonds britannique TDR Capital avec une offre valorisant l’enseigne et ses 350 restaurants à 400 millions d’euros.

- Placée en redressement judiciaire, La Pataterie (142 millions d’euros de CA avec 160 restaurants) est mise en vente.

- Pizza Hut révèle que les commandes de pizza sur Internet représentent 70% de son activité livraison au Royaume-Uni alors qu’elles n’en constituent pas 30% en France.

- Domino’s Pizza a acquis Hallo Pizza qui compte 170 points de vente en Allemagne.

- La société Framheim lance un label « Restaurant engagé anti-gaspi »

OUVERTURES
- Memphis sur l’aire d’autoroute d’Arles.
- La Boucherie à Loches, Vienne et Woippy, près de Metz.
- 41 camions de restauration ont été sélectionnés pour deux ans à Paris.

OFFRE
- Mc Do lance le Grand Veggie, un burger végétarien en édition limitée contenant une galette panée aux légumes et à l’emmental français avec une sauce au pesto rouge.
- Nouvelle carte automne-hiver chez Bistrot du Boucher, avec notamment des plats mijotés comme une Cocotte de rognons de veau.
- Speed Burger prend l’accent ch’ti avec le Ch’ti Bœuf ou le Ch’ti Poulet au maroilles et le Brunch Burger.
- Blend lance The Ring, un burger avec des rondelles d’oignon à la panure de bière.
- Le Starbucks des 4 temps à La Défense accueille la première Clover Machine en France, un système de brassage contrôlant numériquement le temps et la température.
_____

Technologies & services

INGRÉDIENTS
- Fontarôme lance de nouveaux arômes naturels : framboise et baies roses, mangue et passion, café expresso et citron côté sucré, aneth-citron, salsa ou tapenades, tapenade et ail et fines herbes côté salé.
- Fermentalg a procédé à une augmentation de capital de onze millions d’euros ainsi qu’à une levée de fonds de cinq millions sous forme d’obligations convertibles.
- Hojicha est le nouvel arôme d’Aromatech, pour thé, lait, liqueur ou sirop.

PRODUCTION
- Tetra Pak a acquis Big Drum, fournisseur de machines de remplissage pour les industriels de la glace, complétant son offre sur le segment des crèmes glacées « remplies » (pots ou cônes).

PACKAGING
- Organisés par Package In Bourgogne Franche-Comté, les Packs d’Or ont récompensé So Bac pour le Pick’n go (big bag), Saïca Pack pour Saf-e-xpress (expédition de bouteilles) et Atoutpack Ingénierie pour sa caisse-outre de dix kilogrammes.
- Tetra Pak lance Tetra Fino Aspectic 100 Ultra MiM, pour produits laitiers ou boissons aux fruits en petits pochons en carton à température ambiante, éventuellement transformables en produits glacés par les magasins ou les consommateurs. Ce nouvel emballage est testé par le chinois Want Want.
- Toluna lance PowerPack qui permet de tester des packagings en temps réel.

LOGISTIQUE
- Petit Forestier a pris le contrôle de Locafrais qui dispose de sept sites en France.
- Sofrilog va créer la plateforme e-commerce de produits gastronomique du groupe Euralis.
ETUDES
- Nielsen et Alkemics s’associent pour favoriser l’accès des plus petites entreprises aux données des panels.
- L’Institut Paul Bocuse et Food Service Vision vont développer une coopération permettant aux étudiants du premier d’accéder aux données du second, qui compte ainsi élargir sa vision du foodservice.

RESTAURANT
- Le groupe Le Duff s’équipe de Resto Flash qui permet de régler en titres-restaurant directement depuis un mobile.
- Potel et Chabot et l’Institut Paul Bocuse lancent une spécialisation inédite dans l’enseignement supérieur, l’art de recevoir, validée par un stage de fin d’études de dix mois.
- Solia propose Surface, un nouveau concept de plateau-repas développé dans un esprit Bento.
_____

Ça s'est aussi passé en… OCTOBRE 2017
- Les reprises du pôle plats cuisinés (William Saurin…) par Cofigéo et Arteris et du pôle charcuterie par la Cooperl de Financière Turenne Lafayette ont été validées.
- CA Holding rachète les Canards d'Auzan (70 millions d’euros de CA) à Agromousquetaires.
- Le Saint reprend Le Comptoir des Viandes (5,5 millions d'euros de CA).
- Léa Nature prend le contrôle de Biosurya (3,6 millions d’euros de CA) en Espagne
- Biscuiterie Le Dréan reprend Biscuiterie de Bretagne (1,9 million d'euros de CA).
_____

Indice ICAAL
Novembre 2017
193,7
Base 100 : octobre 2006
+0,19% (cumul annuel mobile par rapport au mois précédent)
Baromètre de l'activité innovante des IAA françaises. Après une hausse régulière jusqu’au mois de septembre, notre indice se stabilise pour le second mois consécutif. Trop tôt pour annoncer une inversion de tendance, d’autant qu’il s’agit d’une année sans Sial, mais peut-être du moins une stabilisation.
Cet indice est élaboré sur la base d'un recensement de lancements opérés par les entreprises depuis le mois de novembre 2005.
_____

Nouveaux produits

Cette année, les produits festifs ne seront pas regroupés dans une seule rubrique, mais relayés « au fil de l’eau » dans leur rayon d’origine, avec une couleur différente pour les démarquer, et seulement quand ils semblent revêtir un intérêt nouveau (ce qui n’est pas fréquent en la matière, tradition oblige).

PRODUITS LAITIERS
- Lactel : l’Appel des Prés. Lait demi-écrémé issu d’une nouvelle filière engagée pour le bien-être animal et le respect de l’environnement, conçu avec le « barème thermique le plus doux possible ».
- Les 2 vaches : Bio à boire. Au lait demi-écrémé bio français, contenant presqu’un quart de fruits : vanille de Madagascar, mangue gourmande ou framboise généreuse, en bouteilles de 266 ou 536 grammes.
En image
- Egalement lancé en bouteillles de 250 millilitres en restauration.
- Danone : Nouvelle gamme regroupant Le nature, 1919 (au lait entier), fromages blancs ou fromages frais.
- Le Petit Basque : Riz au lait de chèvre ou Semoule au lait de chèvre, nature dans les deux cas.
- Grandeur Nature : Dessert 100% végétal. Nature ou chocolat, à base de poudre d’amande.
- Bonneterre : Tiramisu. Fabriqué en Italie, en deux fois 65 grammes.
- Bel : La Vache qui rit, Mini-Babybel et Leerdammer. Trois nouvelles références en portion individuelle pour le snacking.
- Bjorg : Lait d’amande grillée. En brique d’un litre.
- Rectificatif : Contrairement à ce que nous avons écrit le mois dernier, le Bresse Bleu Le Véritable n’a pas de cloche fraîcheur, mais c’est le Bresse Bleu Suprême qui en a une.

CHARCUTERIE-TRAITEUR
- Philippe Wagner : d’origine naturelle. Nouvelle marque du groupe André Bazin, sans nitrite, sans antibiotique, sans additif et sans exhausteur de goût : saucisse cuite fumée, jambon traditionnel cuit braisé, lard paysan ou saucisson de Lorraine.
En image
- Dessaint Traiteur : les Petites galettes. Gourmandises au sarrasin, pliées à la main jambon-emmental ou, côté végétarien, chèvre-tomate.
En image
- Giovanni Rana : Tortellini au saumon fumé et fromage frais, ravioli au potiron et petits oignons grillés ou ravioli aux artichauts.
- Bioporc : Aim & bio. Nouvelle gamme traiteur pour les circuits spécialisés, avec pour commencer des salades fraîcheur (carottes et cranberries, taboulé, carottes choux blanc et raisins secs, mix quinoa aux courgettes et abricots secs, lentilles et vinaigre de framboise), en attendant du snacking chaud.
-  Saint-Jean : Nos exquises ravioles, truffes noires du Périgord, et Nos authentiques quenelles, haddock à la ciboulette.
* La marque adopte une nouvelle identité pour affirmer ses valeurs.
En image
- Paso : Préfou au saumon fumé ou roquefort-noix et mini-burgers foie gras, bacon et cheese.

FRUITS ET LÉGUMES
- Alvalle : Soupe chaude. Après son lancement l’an dernier, la marque de Pepsico étoffe sa gamme chaude avec une recette courgette grillée et thym ainsi que patate douce, carotte et noix de muscade. Elle est également déclinée en format 50 centilitres.
- Bonduelle : Salade de nos producteurs. Assortiment de trois variétés, au minimum, de jeunes pousses en fonction des saisons et des arrivages, pour valoriser la filière française. Nouvelle version de La salade du jour lancée il y a trois ans.
- Ariane : Power’Pom. Quatre pommes customisées pour les enfants dans un calibre adapté, pouvant être également cuisinées.
En image
- Sun : Encas. Quatre sachets de 40 grammes, suivant quatre mélanges : dés de figues, d’abricots et de raisins, cranberries, raisins, myrtilles et baies de goji, amandes, raisins, cranberries et noix de pécan, ou, sans sel, amandes, cacahuètes et noix de cajou.
- Ensoleil’ade : Touches de fruits. Aux pruneaux d’Agen et zeste d’orange ou aux figues moelleuses et épices.
En image
- Lou : Bella rosé. Champignon de Paris brun.

SURGEL
ÉS-GLACES
- Ajinomoto : Yasaï Men, Teppanyaki et Gioyzas aux légumes.
- Unima : Crevette de Madagascar bio.
- L’Angélys : Crème glacée aux noix et éclats de noix caramélisés.
- Pescanova  : Demi-queue de langouste sauvage et son beurre truffé, gambas royales sauvages cuites et crevettes décortiquées cuisinées.

ÉPICERIE SALÉE
- Saupiquet : Apéro. Moules au curry ou à l’escabèche, calamars à l’américaine, encornets à la provençale, rillettes de thon (tomate, poivron ou herbes de Provence).
- Pompon Rouge : Thon. Gamme de thon 100% vapeur, en sachet saveur, naturel, à l’huile de tournesol ou à l’huile d’olive vierge extra.
En image
- La cuisine d’Océane : Bord de mer Plats cuisinés à base de poisson : parmentier aux deux saumons, brandade de morue parmentier, poisson à la nantaise et pommes de terre, saumon beurre blanc et riz blanc de Camargue et saumon mariné et purée de courgette et pomme de terre, en barquette de 300 grammes.
- Terroir. Hachis parmentier pur bœuf bio, saucisses de Strasbourg et coquillettes, parmentier de canard.
- Seamore : I sea pasta. Tagliatelle d’algues.
- Ducros : Bio. Douze « essentiels » de la cuisine en version bio : thym, poivre noir, persil, paprika doux, basilic…
- Jardin Bio : Détox. Soupe à l’artichaut en brique de 33 centilitres.
- Tyrrell’s : my sweet potato. Chips de patates douces avec une légère pointe de sel ou chili au piment.
- 3 Toques : Quiche au blé complet. Prêt à garnir, avec plus de 20% de blé complet, de 11 centimètres de diamètre, pour une cuisson de 20 minutes, en quatre fois 46 grammes.
- Kokoji : Crackers crus sans matière grasse. Tuiles sur base de graine de lin brun, de sésame et de légumes suivant trois recettes : carotte curry, tomate à la provençale et betterave oignon.
- Les cocottes de Clarisse : Soupes bio de Provence en bocal verre.
- Petrossian : Le talisman, elixir 100% caviar, et Les œufs de brochets fumé.

ÉPICERIE SUCRÉE
- Ker Cadélac : le Moelleux. Extension avec un marbré goût chocolat-noisette.
En image
- Generous : Martin Martine et Martine Martin. Soft cakes venus de Belgique, bio et sans gluten (avoine et farine de tapioca), à la poudre de coco, cacao et pépites de chocolat pour le premier, avec raisins secs pour la seconde.
- Vahiné : Bio. Dix ingrédients d’aide à la pâtisserie : raisins secs, noix de coco râpée, amandes en poudre, sucre à la vanille bourbon…
- Germline : My super food. Barres 100% bio aux céréales germées déclinées en quatre saveurs : cranberry-pruneau, abricot-figue, amande-miel et chocolat-guarana.
- Les Côteaux nantais : Deux nouveaux parfums de compotes bio, pêches plates et pommes marrons.
- Haribo : Maoam… Nouvelle variété Pinballs.
- Dragibus Black Surprise. Trois nouveaux goûts co-créés avec les fans de la marque.
-
Cafés Méo : Biologique. Nouvelle gamme de capsules compatibles Nespresso, entièrement compostables, 100% arabica : robe de moine, ambrée ou dark.

BOISSONS SANS ALCOOL
- Sokanaa : Jus de canne à sucre 100% naturel, avec 3% de jus de calamansi (fruit exotique), en bouteille verre de 260 millilitres.

BOISSONS ALCOOLISÉES
- Sassy : Small Batch. Cidre extra brut aux arômes fruités et relevés, en bouteille 33 ou 75 centilitres.
- Ardberg : An Oa. Nouveau whisky single malt fumé venu de l’île d’Islay.
- Jenlain : Bière de Noël.

BtoB
- Soignon Professionnel : Nouvelle recette chèvre et speck.
- Maestrella : Selezione Mozzarella 47% MG. Sous forme râpée gros brins ou cubes, pour tous types de pizzas en barquette de 2,5 kilos.
- Président Professionnel : Tranches de Cheddar et Tranches de tomme de chèvre.
- Barilla : 3 minuti. Penne rigate ou spaghetti en conditionnement 3 ou 4 fois 3 kilos.
- D’aucy Foodservice : Purée de panais et pommes de terre à la tome fraîche, en sachet surgelé de 2,5 kilos.
- Les 2 vaches : Bio à boire. Au lait demi-écrémé bio français, contenant presqu’un quart de fruits : vanille de Madagascar, mangue gourmande ou framboise généreuse, lancé en bouteilles de 250 millilitres en restauration.
- Sicoly : Purée d’orange amère.
- Andros Restauration : Morceaux de fruits. Remplaçant les Délices de fruits, avec de nouveaux opercules : cerise morceaux moelleux, poires Williams morceaux croquants, abricots morceaux moelleux et pêches morceaux généreux.
- SBF : Carbo Chef. Charbon activé de qualité supérieure en poudre, aux propriétés purifiantes et digestives, produit à partir de la combustion de coques de noix de coco. A introduire dans la composition des pains, burgers, macarons, pâtes, sans modifier le goût et donnant une couleur noire « tendance » en cuisine (distribué par Back Europ France pour Rietmann France).
En image
- La Nouvelle Agriculture : Moulin d’Andrezé. Farine de blé éco-locale de Terrena qui étend sa marque à la meunerie pour les professionnels.
En image
- Monin : L’Artiste. Solution pour le Latte Art (dessins sur boissons chaudes lactées) et le topping suivant deux recettes : cacao et caramel.
- Darégal : Cool’Eaze. Douze recettes de fêtes imaginées par Christian Le Squer pour des crayonnés festifs.

EQUIPEMENT DOMESTIQUE
- Dancook : Brasero 9000. Barbecue au charbon combiné à un brasero pour l’hiver.
- Arcoroc : Nouvelles collections de verres à cocktails : Can Glass, Pop corn, Parrot et Skull.
_____

PACKAGING-DESIGN
- Nutella : B-ready. Succès de l’année 2016, le biscuit lancé par Ferrero a atteint sept points de part de marché en valeur. Lancé en paquet de 8 ou 15 unités, il se décline désormais par 2, 6, 10, et 15 unités.
- Mutti : Pasata. Format pratique et mini de 235 grammes.
- Champagne Lanson : Music Box. Coffret pouvant relayer un smartphone.
- Tsarine : La Matriochka. Poupée porte-bouteille cachant une bouteille, une demi-bouteille ou un magnum.
- Evian et Badoit : Editions limitées festives, pour la première fois communément signées Chiara Ferragni.
_____

Publicité-Communication

   Du Beaujolais nouveau à tous les Beaujolais
Cette année, le Beaujolais fera pleins feux sur « TOUS les Beaujolais » durant le mois de novembre. Une campagne radio a été lancée depuis la fin du mois dernier dans ce sens. Mi-novembre, ce sera au tour des Beaujolais nouveaux avec une campagne signée Jean-Charles de Castelbajac ainsi qu’une autre campagne radio. Le jeudi 16 novembre, opération dans les bistrots parisiens avec un bus à impériale qui les visitera…

- La Villageoise, marque du groupe Castel, se repositionne sur le segment des aides culinaires avec l’aide de La Tête au cube.
En image

- Schär a mené au mois d’octobre sa troisième campagne TV sur le thème : « personne n’est exclu, sauf le gluten ! ».

- Nouvelle « copie » de Leo Burnett pour Trésor de Kellogg’s, dans le but d’élargir sa cible aux adolescents. Diffusé jusqu’à fin novembre, le film est réalisé en 3D avec « des chocovores en mode vacances étudiantes ».

- Paysan Breton s’est associé avec 20 Minutes pour une campagne de street marketing visant à faire découvrir sa nouvelle gamme de crêpes fourrées. Plus de 47 000 formats individuels distribués.

- RichesMonts devient partenaire officiel de l’équipe de France de Ski Cross.

- Aprifel va parrainer l’émission E=M6 spécial nutrition jusqu’au 29 décembre. Une vingtaine d’épisodes est programmée avec Marc Lesggy, un professionnel des fruits et légumes et un expert scientifique.

- Le syndicat du Cassis de Dijon se dote d’un nouveau positionnement : « le Cassis de Dijon, des siècles d’histoire ».

- Partenaire de la Fédération Française de Ski, le Comté lance le Trombinoski Comté, un jeu avec des vignettes de skieurs nordiques à coller.

- Lutti a de nouveau présenté son imprimante à bonbons 3D avec le Lutti Lab installé jusqu’au 5 novembre au Centre Pompidou.

- Du 23 novembre au 9 décembre, la Norvège mènera des actions à Bordeaux, Lyon et Paris pour les Norvay x Stories organisées par Seafood from Norway.

- La Maison M. Chapoutier renouvelle son soutien à la 9ème édition du Championnat du Monde de Pâté-Croûte.
_____

Opérations-Promotions

- De retour sur M6 pour sa sixième saison, l’émission « Le meilleur pâtissier » développe son partenariat avec FDG, spécialiste des accessoires en cuisine, pour commercialiser en GMS une gamme de produits visant à aider les pâtissiers amateurs.
En image

- La Clémentine de Corse va faire l’objet d’une illustration tagguée - #Clémentineofcourse - sur le sol à Paris dont les habitants sont invités à la photographier puis à la poster sur Facebook pour gagner un voyage en Corse.

- Du 7 au 9 novembre, l’Organisme de Défense et de Gestion de l’Apppellation d’Origine Laguiole a présenté ses couleurs sur le Marché de Rungis, avec dégustation et présentation du produit.

- Marché de Noël alsacien : Du 1er au 16 decembre, à la Gare de l’Est de Paris.
_____

Digital
- www.bio-c-nous.fr : Bio c’Bon lance Bio c’Nous, une communauté pour les consommateurs de bio : rencontres, événements, ateliers, articles.
- www.pharedeckmuhl.com/content/tracabilite-produit : Application traçabilité de la marque de Chancerelle pour les magasins bio.
- www.daucyfoodservice.com : Nouvelle version du site du service RHD du groupe coopératif, avec des espaces personnalisés pour les distributeurs et les chefs.
- www.MonCalendrierBonneMaman.fr : Pour obtenir un calendrier de l’avent Bonne Maman en édition limitée au prix de 24,90 euros.
- www.groupe-routhiau.fr : Jean Routhiau diffuse des vidéos sur son site Internet, avec démonstrations, conseils et idées recettes.
- www.natureo-bio.fr : Nouveau site.
_____

Lire
- Panorama Nielsen TradeDimensions : Nielsen célèbre les 40 ans de son guide Panorama et revient sur l’évolution de la distribution française. En 1977, on comptait 4 413 magasins à rayons multiples, dont 355 hypermarchés (plus de 2 500 mètres carrés) et 2 989 supermarchés. Depuis, le parc a doublé, avec notamment plus de 2 200 hypers. En moyenne, un supermarché employait trois personnes pour 100 mètres carrés quand aujourd’hui, il ne lui en faut plus que deux…
- Mission Miam : Sopexa publie une BD sur l’alimentation « qui fait rire les enfants », sans tabou ni discours culpabilisant. « Les enfants connaissent par cœur les recommandations officielles » explique Armelle Dardaine-Leopoli, directrice nutrition-santé qui l’a écrite. Après la semaine du goût, elle sera distribuée gratuitement dans les cabinets pédiatriques, dans des manifestations grand public comme le salon de l’Agriculture ou sur demande via le site Internet de Sopexa.
- Achats en ligne, suivez le guide… : La Fevad et l’INC publient un guide pratique, disponible sur leur site, pour les consommateurs à chaque étape de leurs cyber-achats : choix du site, paiement, livraison, rétractation, garantie, médiation…
- La Première graine : Après avoir quitté son ministère, Stéphane Le Foll défend son projet agroécologique. Edité chez Calmann Lévy par la Fondation Jean Jaurès.
- Le Terroir à toutes les sauces : Un roman « philosophique et gourmand », avec cent recettes d’Alsace, d’Hervé This, aux Editions de la Nuée Bleue.
- Les cafés, une chance pour nos territoires : Livre blanc de France Boissons publié en partenariat avec l’Association des Maires Ruraux de France.
- Feu vif : N°3, en partenariat avec Hachette, pour les chefs et les professionnels de la restauration sur « la gastronomie inspirée by Lavazza ».
- Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle : De Fabrice Nicolino, journaliste (Charlie Hebdo notamment), aux éditions Les Echappés. Extrait : « L’empire de la bouffe est monstrueux. Pour la raison simple que tout le monde mange et qu’il est si facile d’empocher de grandioses bénéfices ».
_____

Agenda
- Les coproduits de l’industrie agroalimentaire : Séminaire organisé par Réséda le mercredi 22 novembre, de 10h à 16h à l’espace BSA (Paris 20ème), avec une présentation de l’enquête sur les gisements et valorisations des coproduits réalisée par Réséda avec le soutien de FranceAgriMer, de l’Institut de l’élevage, du Comité national des Coproduits et de Valoria.
Inscriptions :
https://docs.google.com/forms/d/1ecBTnMW841u98ZqCxtxl8P7i5gJJnQn00ETuNOgQcnA/viewform?edit_requested=true
  - Quand les artistes passent à table : Leurs regards sur l’alimentation. Exposition du ministère de la Culture, jusqu’au 30 novembre, 182 rue Saint Honoré à Paris.
- L’alimentation, entre innovation et peurs : Colloque organisé par l’Académie d’agriculture de France et 4F, le 30 novembre à Paris.
- Froid : Exposition temporaire à la Cité des sciences et de l’Industrie, du 5 décembre 2017 au 26 août 2018.
- Smahrt 2018 : Du 28 au 31 janvier, au parc des expositions de Toulouse, pour le grand Sud-ouest de la restauration, de l’hôtellerie et de l’alimentation.
- M.A.D.E. 2018 : Les 20 et 21 mars, à Paris-Porte de Versailles, avec 450 fabricants de produits à façon (ex-MDD Expo).
- Sandwich & Snack Show, Parizza et Japan Food Show : les 4 et 5 avril, à Paris Porte de Versailles.
* Nouveauté 2018, un focus sur les métiers de bouche auquel un indicateur économique sera dédié : « aujourd’hui, la boulangerie réalise plus de 40% de son CA grâce au snacking. Les autres métiers de bouche commencent à s’y mettre mais trop timidement. Or, ce marché dans un cadre actif midi-semaine est explosif et le sera de plus en plus dans les années à venir » estime Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil.
- Vinexpo : Pour la première fois, le salon se tiendra à Paris en janvier 2020, après l’édition bordelaise avancée du 13 au 16 mai 2019.
_____

Editorial
   Au revoir Franck, courage Emmanuel !
* Franck Riboud quitte la présidence de Danone un peu plus tôt que prévu. Ici, nous avons assez été souvent critiques – gentiment – sur sa stratégie pour pouvoir lui accorder un dernier coup de chapeau. On regrettait le démantèlement de BSN ; on doutait des insuffisances du positionnement radical sur la santé ; on s’exaspérait de son tropisme anglophone et de son pragmatisme parfois un peu facile. Mais Franck Riboud avait « du nez ». Il l’a sans doute toujours, au profit d’autres combats.
* Il passe donc la main à Emmanuel Faber, souvent qualifié de « moine-soldat » en raison de son ascétisme affiché. Celui-ci commence à prendre la mesure de son poste, n’hésitant plus à intervenir sur des causes plus larges que le seul business. Et il en deviendrait presque convaincant ! Reste à maintenir l’unité d’un groupe dont le « spin-off », scission entre les produits laitiers, les eaux et la nutrition infantile et médicale, paraît parfois une évidence.
* Le « champion français » réalise les neuf dixièmes de son activité hors de l’Hexagone et son actionnariat est très morcelé. Il compte toujours sur son « modèle », fondé sur le fameux double projet d’Antoine Riboud, pour décourager la vénalité des vautours. Il lui en faudra plus pour concrétiser cette vision, aussi séduisante soit-elle. Le tournant vers le bio et le végétal est un début, la première longueur pour l’alpiniste qui le guide, avec peu de temps pour poser son relais.
_____

RETROUVEZ-NOUS SUR INTERNET : www.lemailagroalimentaire.com
_____

   LE MAIL AGROALIMENTAIRE est une lettre électronique mensuelle destinée aux professionnels de l’univers agroalimentaire, de la production agricole à la distribution alimentaire et à la restauration.
* Elle est réalisée par des journalistes et ses informations sont acquises "en direct", ses analyses, indépendantes de tout intérêt partisan ou commercial.

Abonnement : 180 euros HT (216 euros TTC) pour onze numéros par an (numéro double en juillet-août).
L’abonnement au MAIL AGROALIMENTAIRE est strictement réservé à son seul souscripteur nominal. Pour les abonnements groupés, nous consulter.
_____

Déclaration CNIL n°1150509
_____

Rédacteur en chef
: Benoît JULLIEN
ICAAL - information et communication agroalimentaires
23, rue du Faubourg Poissonnière - 75009 Paris
Tél.: 01 42 81 06 12
mailto:contact@icaal.fr

Zone de Texte: Zone de Texte: